L’Etat des libertés et ses Eglises (1848)

La Constitution Fédérale de 1848 est une première pierre blanche sur le chemin de la Suisse contemporaine. La citoyenneté suisse moderne est créée, les libertés fondamentales sont inscrites au cœur du système politique, le fédéralisme est préservé, via l’affirmation de la souveraineté des cantons. Ce moment signe la victoire du camp radical sur le camp conservateur et sur le camp libéral.  Ce sont les mêmes vainqueurs qui vont donner forme aux Eglises cantonales (Landeskirchen) telles que nous les connaissons aujourd’hui : démocratisée, organisée de manière propre, articulée de manière différenciée avec l’Etat. 

Que faut-il savoir de la situation sociale-politique à la moitié du 19e siècle en Suisse ? Quelles sont les forces en jeu et que rôle joue la dimension religieuse ? La connaissance de cet arrière-plan devrait permettre de mieux apprécier la portée des innovations institutionnelles réalisées durant cette période tant sur le plan politique que sur le plan ecclésial. Une discussion avec Sarah Scholl, professeure d’histoire du christianisme à l’université de Genève. 

Facebook
WhatsApp
Twitter
Email
Picture of Elio Jaillet

Elio Jaillet

Docteur en théologie

Chargé des questions théologiques et éthiques

Alle Beiträge

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor