Envie de théologie

Dietrich Rusam, docteur en théologie, spécialiste du Nouveau Testament, travaille depuis près de 20 ans comme professeur de religion au lycée Richard Wagner de Bayreuth et est responsable de la formation à la pédagogie religieuse des stagiaires au ministère pastoral. Son livre "Lust auf Theologie" veut en dix chapitres donner accès aux thèmes centraux de la théologie chrétienne.

Aperçu

Rusam se consacre successivement à la christologie (1), aux images de Dieu dans l'histoire (2), à l'épistémologie théologique (3), à la question de la théodicée (4), à l'anthropologie théologique (5), à l'ecclésiologie et à la doctrine des sacrements (6), au suicide assisté dans une perspective chrétienne (7), aux conceptions chrétiennes et philosophiques de la conscience (8), à la définition éthique des rapports entre religion et État (9) et à l'eschatologie (10). Malgré plusieurs références à des phénomènes contemporains, ce livre de 200 pages se présente comme un petit compendium des approches classiques. Il met l'accent sur la théologie protestante germanophone. Martin Luther, les Lumières et l'idéalisme allemand, Bonhoeffer et Barth apparaissent comme personnages principaux.

Dès la préface, l'auteur demande l'indulgence des spécialistes en théologie pour les présentations réductrices et simplifiées. On le croit quand il dit qu'il a laissé de côté beaucoup de choses et qu'il s'est consciencieusement référé aux positions qu'il jugeait les plus pertinentes. Cette réduction indique les conditions dans lesquelles Rusam aborde les différentes questions théologiques. Le thème du suicide assisté semble en particulier avoir bénéficié de peu de réflexion.

Suicide assisté

Le chapitre commence par le récit du destin d'Immaculada Echevarria. Suite à une atrophie musculaire incurable, l'Espagnole ne pouvait plus bouger que le bout de ses doigts et les muscles de son visage. Depuis plus de dix ans, elle était branchée à un respirateur. Ses dernières forces étaient consacrées à son désir de retirer cet appareil et de pouvoir mourir. Les autorités espagnoles ont accédé à sa demande, car elles n'y voyaient pas une euthanasie active. L'Église catholique a protesté contre cette décision. Echeverria a finalement dû être transféré dans un autre hôpital pour y mourir.

Cette description est suivie d'un paragraphe sur la compréhension biblique de la santé, après quoi sont esquissées les thématiques du salut et la santé dans l'histoire de la théologie (Jésus et Luther). Elle est suivie d'une explication des termes utilisés dans le domaine du suicide assisté et d'une brève présentation de la situation juridique allemande. Enfin, le chapitre fournit des informations historiques sur les hospices et les unités de soins palliatifs et mentionne leurs principaux critères de qualité, avant de souligner, dans une section finale, que toutes les "hautes religions" considèrent la vie humaine comme digne de protection. Certes, le suicide assisté ne peut pas être dénoncé simplement en invoquant l'interdiction de tuer contenue dans le Décalogue. Il faudrait ici s'en tenir au Petit catéchisme de Luther : "Nous devons craindre et aimer Dieu, afin de ne point porter atteinte à la vie ou à la santé de notre prochain; mais de le secourir dans le péril et dans le besoin". Bien sûr, il faut examiner au cas par cas ce que cela signifie.

Il manque donc quelque chose d'essentiel à la thématique éthique de ce compendium. C'est précisément ce qui rend l'éthique théologique passionnante : la réflexion sur la question de savoir comment et si les intuitions, les prescriptions ou les commandements religieux peuvent prétendre à une validité dans les conditions actuelles.

Critique

L'auteur parvient à restituer des thèmes classiques de la théologie ecclésiale, comme le baptême et la cène, la christologie et la doctrine de Dieu, de manière condensée et centrée sur la théologie protestante germanophone. Ce n'est pas rien et cela peut aider celles et ceux qui veulent se faire une première idée sur le sujet. Il aurait toutefois été souhaitable de proposer à partir de là d'autres pistes sous forme de références bibliographiques à d'autres projets extra-européens plus récents et non allemands. La théodicée, la conscience ou le suicide assisté ne font pas l'objet de débats contemporains importants.

Le livret présuppose une grande envie de théologiser et peut offrir une entrée en matière en ce sens. Je doute toutefois qu'il soit apte à susciter cette envie. Entre les mains de bons enseignants, il peut offrir une orientation utile pour découvrir ensemble, à partir d'un point de départ commun, ce que la théologie peut avoir de plaisant.

Dietrich Rusam : Lust auf Theologie. Zehn Themen der Theologie zum Lesen, Lernen und Weiterdenken, Neukirchen-Vluyn 2015, 200 pages.

Facebook
WhatsApp
Twitter
Email
Picture of Stephan Jütte

Stephan Jütte

Dr. theol.

Leiter Theologie und Ethik
Mitglied der Geschäftsleitung

Alle Beiträge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor