Dieu pensé de manière queer

Andreas Krebs, professeur de théologie catholique ancienne et œcuménique à l'Université Friedrich Wilhelm de Bonn, présente avec "Gott queer gedacht" un livre qui ne se contente pas d'introduire les discours queer au sein de la théologie, mais qui conçoit le "queer" comme un véritable concept herméneutique clé dans la possibilité du discours sur Dieu et la réalité des images de Dieu.

Contenu et préoccupations

Le livre est divisé en neuf courts chapitres. Sans présupposer de connaissances préalables sur la théologie queer, mais en anticipant les préjugés et les aversions répandus, Krebs introduit les perspectives queer du discours sur Dieu. Il en ressort que le discours queer sur Dieu ne doit en aucun cas représenter un papier d'emballage politiquement correct pour le vieil homme blanc au ciel, mais qu'il a lui-même une qualité épistémologique. La représentation de la Cène sur la couverture du livre de l'artiste suédoise Elisabeth Ohlson doit être comprise comme un programme :

"Il ne s'agit pas ici de la réalité, mais des possibilités qu'elle (la photographie) recèle - de la découverte de nouvelles histoires de G*ttes. Ils peuvent contribuer à un monde qui parle de personnes queer. La théologie en devient une grâce à un présupposé qui ne peut toutefois être osé que dans la foi et l'espérance : que D*t lui-même se donne à redécouvrir dans cette histoire".

Dieu pensé de manière transversale,16f.

Modèle encombrant

Krebs ne nie pas que l'héritage chrétien se montre parfois encombrant face à cette entreprise. C'est justement l'une des forces de ce livre. Elle n'occulte pas les passages bibliques difficiles et les développements de l'histoire de l'Église et des dogmes, mais leur oppose des alternatives fortes : une lecture christologique contre l'ordre de la création, un Dieu en devenir qui ne signifie pas une identité fixe, mais une relation fiable, et le commandement de l'amour du prochain comme centre herméneutique de l'Écriture, à partir duquel bien des choses peuvent être pondérées différemment ou même focalisées.

L'attachement mystique à la terre

C'est justement sous l'intertitre racoleur "Mort d'un 'pédé'" que Krebs propose une revue émouvante et subtile du commentaire biblique de Marcella Althaus-Reid. Les idées théologiques originales sur la croix sont rares dans la théologie germanophone. Les alternatives apparemment sans issue entre la mort sacrificielle et expiatoire d'une part et une étrange divinisation de celui qui souffre, qui stylise le crucifié comme celui qui agit réellement et donc comme celui qui est vraiment responsable, restent insatisfaisantes pour la sensibilité de la grande majorité des gens. Krebs ne fournit pas de réponse à ce stade, mais associe deux scènes imagées : Jésus crucifié et le travesti assassiné, l'exclamation du centurion - "C'était le fils de Dieu !" et celle du policier - "Putain ! La loca était célèbre !" sont superposés. Entre les deux, l'idée d'une justice qui pourrait être synonyme de vie émerge.

Des images qui agissent vers l'intérieur

Pour ceux qui, comme le critique, ne connaissent pas ces ébauches queer, pour la plupart en anglais, ce petit livre est une véritable mine d'images fraîches et profondément impressionnantes. Krebs n'utilise pas ces images à titre illustratif, par exemple pour étayer ses idées. Ils sont mis en valeur dans toute leur force parce qu'il leur attribue un caractère révélateur. Il sort ainsi des sentiers battus de la théologie germanophone. Et cela en vaut la peine. Car cette lecture éclaire d'un jour nouveau sa propre pratique de la foi, certes chère, mais parfois trop évidente. Par exemple, on célèbre la Cène différemment après avoir associé la fraction du pain à l'histoire de David, le malade du sida, le mourant, l'aimé. Mais ces histoires doivent être lues, pas critiquées.

Mission des églises

Le septième chapitre fait une pause et réfléchit encore une fois aux présupposés fondamentaux de l'herméneutique et de la théologie fondamentale. Les réflexions sur la théologie trinitaire y sont centrales et débouchent sur une tentative d'accompagner la figuration du discours de Dieu et le caractère imagé qui résulte du discours du Père et du Fils par une pneumatologie forte. Les deux chapitres finaux promettent de tirer les lignes de ce qui a été présenté jusqu'ici sur le plan ecclésiologique. Mais Krebs écrit surtout sur une église imaginaire, idéale. Certes, on trouve aussi des revendications concrètes à l'adresse des églises, par exemple en référence aux sept leçons pour les églises de Ramey Mollenkott, spécialiste en littérature et activiste trans*, qui sont très proches de la pratique. Mais la discussion sur la force eschatologique et identitaire du baptême ou le droit d'auteur sur la théorie du genre par Grégoire de Nysse - tous deux en référence à Elizabeth Stuart - prennent beaucoup de place. Sur ce thème, la référence à la définition eschatologique de l'identité incarnée par Ruth Hess est finalement très éclairante.

Critique

Dans son livre divertissant et facile à lire, Andreas Krebs rend accessibles différents projets anglophones qui, dans l'ensemble, montrent que la théologie queer est bien plus qu'un label de qualité political corecctnes. Le livre est idéal pour une première approche de la thématique, car il propose à chaque fin de chapitre de précieuses indications sur des ouvrages complémentaires et d'approfondissement. En outre, c'est un livre vraiment stimulant pour tous ceux qui ont envie de nouvelles impulsions pour réfléchir à leur image de Dieu. Si vous avez besoin d'une motivation supplémentaire, vous pouvez commencer par lire un court article de blog de l'auteur.

Andreas Krebs : Gott queer gedacht, Echter Verlag, 2023, 148 pages.


*Cet article a été traduit à l'aide d'un logiciel de traduction automatique et brièvement révisé avant la publication.

Facebook
WhatsApp
Twitter
Email
Picture of Stephan Jütte

Stephan Jütte

Dr. theol.

Leiter Theologie und Ethik
Mitglied der Geschäftsleitung

Alle Beiträge

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor