#3 Une paroisse en ligne

Une porte d'entrée pour celles et ceux qui ne peuvent pas se rendre au temple le dimanche matin pour entendre la Parole, ou pour qui la communauté locale est une marche trop haute pour commencer, voilà ce que propose le site de jecherchedieu.ch, paroisse en ligne de l'Eglise Protestante de Genève. 

Elio Jaillet échange avec le pasteur Marc Pernot au sujet des avantages qu'offre un tel site, sur la mission internationale du protestantisme genevois, sur l'engagement que cela demande et sur un travail ecclésial qui vise avant tout l'émancipation des personnes. 

Facebook
WhatsApp
Twitter
Email
Picture of Elio Jaillet

Elio Jaillet

Docteur en théologie

Chargé des questions théologiques et éthiques

Alle Beiträge

2 réponses

  1. Merci pour cet échange passionnant. Je suis une grande fan du site et j’ai trouvé vraiment intéressant d’entendre Marc parler de son projet, de la façon dont il le conçoit. J’aimerais faire deux remarques sur ce qui est dit ici. La première concerne la notion de paroisse en ligne. S’il est tout à fait vrai que rien (et heureusement !) ne peut remplacer les contacts en chair et en os, pour ce qui est du contenu, la barre est tout de même placée très haut, toutes les paroisses n’offrent pas un service d’une telle qualité et une ouverture aussi grande. La deuxième remarque est à propos de la suggestion d’utiliser un chat-bot. Impossible ! J’ai testé d’autres sites de questions réponses, et même l’assistante virtuelle de Carolina Costa. Ce qui fait la force des réponses de Marc, c’est qu’il s’agit d’une parole incarnée. Pas de savoir encyclopédique, pas de posture surplombante de pasteur, pas de bienveillance un peu niaise. Mais une parole de quelqu’un qui est à l’écoute, qui se met au service, fruit d’une grande expérience de vie, ce qui permet aussi de poser des questions un peu plus élaborées sans se voir répondre ‘Désolé, je ne comprends pas, veuillez reformuler votre question’. Tout cela ne se code pas.
    Pascale

  2. Grand merci Pascale ! C’est un réel encouragement.
    Il y a une chose en tout cas où la barre est bien plus haute dans une paroisse IRL (en chair et en os) que sur internet, c’est que pour aller dans la paroisse IRL il faut sortir de chez soi (ce qui est un exercice spirituel), on y rencontre des personnes en chair et en os, on vit cette recherche aussi par le corps avec l’ambiance, les odeurs, la température, le banc en bois (!) avec parfois un coussin, on chante avec les autres, on fait un peu de streching en se levant et en s’asseyant, on communie parfois un vrai bout de pain et une lichette de vin local, et à la sortie on prend une verrée en bavardant car on a le droit, dans se cadre, de parler à un inconnu. Devant une telle abondance, indispensable (je pense), si la théologie n’est pas la priorité du prédicateur, s’il est un peu étroit dans son point de vue sur tel ou tel point, s’il essaye de nous vendre son opinion sur le sujet à la mode… et bien cela se rattrapera facilement, cela, sur internet ou dans de bons livres.
    C’est pourquoi je maintiens mordicus de ne pas mettre de culte en direct le dimanche matin afin d’encourager les personnes qui le peuvent d’aller au culte ou à la messe à leur rythme (et pour ceux qui ne peuvent se déplacer il y a de toute façon les chaines nationales).
    Donc mil mercis encore Pascale.
    Dieu vous bénit et vous accompagne
    Marc, jecherchedieu.ch

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.Lorem ipsum dolor sit amet consectetur adipiscing elit dolor